Skip to main content

Petit manuel de répartie écologique, et Manuel de riposte écologique

Petit manuel de répartie écologique, un livre de Margot Jacq aux Liens qui libèrent, 2024
Manuel de riposte écologique, de Jeremy Bismuth, chez Tana Editions, 2024

Deux manuels édités à une semaine d’intervalle, ce n’est sans doute pas un hasard, mais la réponse à une demande latente. C’est que le sujet est délicat. Le risque est grand, en effet, de se tromper de cible ou d’argument. De cible, parce que souvent, et l’écologie n’y échappe pas, nous défendons une cause avec des mots, des codes, installés parmi les convaincus mais étrangers à l’univers de nos interlocuteurs. Les négationnistes du climat et de l’écologie en général le sont pour de multiples raisons « que la raison ignore », et que les arguments « raisonnables » n’atteignent pas. Leur hostilité provient d’a priori, de fausses certitudes dont la remise en cause dérange, ou bien encore d’une forme de paresse intellectuelle qui pousse à rejeter tout ce qui nous sortirait de notre zone de confort. Parler pour convaincre des réfractaires ou des conservateurs dogmatiques n’est pas chose aisée, et il faut trouver le cheminement mental qui permettra d’ébranler leurs convictions, autant que des arguments.

Ces deux manuels vous proposent une aide pour y parvenir. « Oh zut, j’aurais dû lui dire ça », l’esprit dit de l’escalier dont il faut se prémunir, est le point de départ de la « répartie » ; « Nous n’avons pas toujours les mots, les armes pour y répondre », (« y » pour les arguments des lobbys) pour la « riposte ».

La « répartie » est organisée en fonction du profil des interlocuteurs (nouveaux sceptiques, immobilistes, éco-anxieux, optimistes candides, technosolutionnistes et dissonants cognitifs). Des phrases entendues à la radio, à la cafeteria ou à l’occasion d’un repas de famille, auxquelles il faut répondre sans casser l’ambiance ni paraitre un trouble-fête. « Ça ne sert vraiment à rien de me gâcher à vie à être écolo ! Autour de moi, personne ne fait d’efforts, donc à quoi bon ? » (Un immobiliste, 21 ans, étudiant en BTS comptabilité et gestion), ou encore « On sera presque dix milliards d’humains à la fin du siècle ! Comment voulez-vous nourrir l’humanité sans polluer ? On n’a pas le choix que d’être productifs » (Un éco-anxieux, 67 ans, fonctionnaire à la retraite). Réponses à ces questions et à bien d’autres dans le livre.

La « riposte » est construite à partir des thèmes abordés : biodiversité, agriculture & alimentation, climat & énergie, économie et société, cause animale. Vous trouverez « les armes et les mots contre 30 arguments anti-écolo ». Comment répondre et soutenir un débat quand quelqu’un affirme que « sans pesticides, impossible de nourrir l’humanité ». Ou bien que « les éoliennes ne servent à rien », ou encore « Les végan sont financés par les Gafam ». Des sujets déclinés en plusieurs sous-arguments avec à chaque fois la bonne réponse.

Derrière ces jeux de question-réponse, vous aurez un tour d’horizon des grands sujets de l’écologie. Vous ne retiendrez pas tout, il n’y aura pas d’interro écrite, mais ça donne des idées. Il vous restera le plus dur, de les adapter à chaque situation, à chaque interlocuteur.

  • Vues : 70

Ajouter un Commentaire

Enregistrer