Rapprochements féconds

Amazon est l'ennemi du plein emploi. Bien sûr, il crée des emplois, mais il en détruit d'autres, deux fois plus qu'il en crée. 2,2 fois exactement, si l'on en croit le rapport publié le 22 novembre par Mounir Mahjoubi. Au même moment, le débat sur les retraites reprend de la vigueur avec le rapport du Conseil d'orientation des retraites, publié e 21 novembre. L'alerte est donnée sur le nombre d'actifs qui doivent cotiser pour chaque retraité. Rapprochons les deux rapports. Rendre le même service avec deux fois moins de personnel n'est pas en soi une mauvaise chose, et cette hausse de productivité peut contribuer à la solution du problème des retraites.

D'une manière générale, la hausse de la productivité du travail permet de produire la même quantité de bien et services, et même plus, sans avoir à travailler plus, et à retarder l'âge du départ à la retraite. Si la producivité augmente plus vite que la proportion de retraités, tout s'arrange. Haro sur la productivité n'est donc pas une bonne position, et c'est se tromper de combat. Il ne manque pourtant pas de bonnes raisons pour se mobiliser. Le phénomène Amazon et la vente en ligne apporte des avantages que chacun apprécie. Il porte aussi en lui des problèmes, perte du lien de proximité, absence de conseil, exclusion des personnes allergiques au numérique, sans parler de l'effet "big brother" et d'intrusion dans la vie privée. C'est sur ces points qu'il sagit de se concentrer, pour en réduire la portée et même la supprimer s'il c'est possible. Et il y a d'autres problèmes comme la surconsommation provoquée par l'environnement Amazon, et le traitement des retours d'objets refusés, le plus souvent détruits. Comment faire pour que la vente par Internet se guérisse de ces défauts, comme le réemploi des rebuts, ou comment les compenser avec des mesures originales pour reconstituer du lien local notamment. Une forme de service après-vente à l'initiative des consommateurs sur place, pourrait-on imaginer. Un autre aspect est aussi à prendre en compte : la qualité des emplois d'Amazon et autres sociétés de vente en ligne. Emplois sans qualification, précaires, et aliénants, ou emplois valorisants, stables et permettant un épanouissement personnel. Nous retrouvons là la question de l'âge du départ à la retraite. Quitter plus tard un boulot qui vous plait, où vous vous sentez à l'aise, où vous vous sentez utile, où vous entretenez des relations de convivialité avec vos collègues, pourquoi pas, et beaucoup de souhaitent. Travailler plus longtemps, pour des raisons purement alimentaires, dans une entreprise où vous êtes sous pression permanente, et où vous vous rendez chaque matin en traînant les pieds, ce n'est pas la même chose. Qualité de vie au travail, productivité et âge du départ à la retraite, trois volets d'une même question, à traiter ensemble et non séparément. C'est ça le développement durable. 

 

Edito du 27 novembre 2019

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé